Europe – Déployer des dispositifs médicaux IoT en toute confiance

Avec l’augmentation du nombre de dispositifs médicaux IoT, les tests de cohabitation deviennent indispensables pour assurer la fiabilité des systèmes.

Alors que l’année 2020 approche, le nombre d’appareils connectés progresse en capacité, augmente en nombre et révolutionne toutes les formes de communication. Ces dispositifs font partie d’un écosystème de réseaux qui supporte des infrastructures telles que des établissements de santé, des entreprises ou les opérations d’une ville intelligente. Il est essentiel de s’assurer qu’un appareil ou un réseau fonctionne sans altération lorsqu’il est placé à proximité d’un autre. Ne pas s’en soucier peut entraîner une augmentation des coûts de gestion du réseau, une perturbation importante de celui-ci ou, dans le cas le plus grave, la perte de vies humaines.

Les facteurs qui nécessitent de réaliser des tests de coexistence

Les tests de coexistence sont essentiels pour garantir le bon fonctionnement des objets connectés ou réseaux sans fil dans un vaste écosystème. Les essais de coexistance permettent d’évaluer la capacité d’un système à maintenir sa performance et sa fonctionnalité dans un environnement partagé avec d’autres systèmes opérant sans nécessairement utiliser le même ensemble de règles. Trois facteurs sont à l’origine des préoccupations relatives à la coexistance :

L’utilisation accrue de la technologie sans fil dans tous les secteurs

Une connexion sans fil donne à l’utilisateur le contrôle complet de son application à distance. De nombreux types d’équipements dans différents marchés, comme l’agriculture, l’industrie et le commerce par exemple, adoptent le sans-fil.

L’utilisation intensive du spectre partagé ou sans licence

Les essais de coexistence sont encore plus critiques lorsqu’un dispositif IoT ou le déploiement d’une infrastructure réseau se situe dans la bande non autorisée. La bande ISM est réservée au niveau international à l’utilisation de l’énergie des radiofréquences (RF) à des fins industrielles, scientifiques et médicales, et n’est pas concédée sous licence pour les télécommunications.

Le déploiement d’équipements sensibles et d’applications critiques

Les équipements sensibles et les applications critiques nécessitent une connectivité ininterrompue pour traiter et agir sur les données critiques. Dans un environnement médical, les exemples incluent les pompes à perfusion intraveineuse, les stimulateurs cardiaques et les défibrillateurs. Alternativement, les applications critiques dans un contexte industriel incluent la détection automatique d’urgence dans un véhicule autonome, l’automatisation de la distribution d’énergie dans les réseaux intelligents et les machines à distance.

L’importance des tests de coexistence dans le secteur médical

Avec de nombreux appareils médicaux sans-fil utilisés en continu, les établissements de santé sont l’exemple parfait d’un environnement RF difficile. De nombreux dispositifs médicaux sans fil utilisent des protocoles radio incompatibles et ne détectent que marginalement d’autres signaux, sans parler du partage coopératif des canaux radio. Les applications médicales critiques nécessitent une connectivité complète et ininterrompue pour traiter les alertes médicales et transférer rapidement des quantités importantes de données. Toute perturbation pourrait avoir un impact négatif sur les résultats du traitement d’un patient. Le test de coexistence est alors essentiel pour assurer un fonctionnement sans fil fiable dans des conditions radio très encombrées…