Europe – La Ph. Eur. révise le chapitre général sur la spectrophotométrie infrarouge

Lors de sa 160e session (mars 2018), la Commission européenne de Pharmacopée a adopté une nouvelle version, profondément revue, du chapitre 2.2.24 Spectrophotométrie d’absorption dans l’infrarouge. Cette méthode est fondamentale en contrôle analytique, et de nombreux textes généraux de la Ph. Eur., ainsi que plus de 1200 monographies spécifiques, y font référence.

Le chapitre a été entièrement réécrit, restructuré et mis à jour :

  • suppression de la référence aux instruments à monochromateur, devenus obsolètes,
  • description plus détaillée des spectromètres IR à transformée de Fourier (FT-IR) utilisant le principe de la réflexion totale atténuée (ATR), et introduction de critères pour le contrôle de leurs performances,
  • nouvelle section décrivant le principe de la méthode en distinguant proche, moyen et lointain infrarouge,
  • nouvelles sections traitant des applications et limitations de la méthode,
  • réduction de 7 à 4 du nombre des bandes spectrales utilisées pour vérifier l’échelle de nombre d’ondes (suite à la suppression des instruments à monochromateur) ; addition de bandes spectrales spécifiques, légèrement décalées, pour les spectromètres FT-IR opérant en mode ATR,
  • indications sur le stockage de spectres et l’utilisation de spectrothèques internes,
  • description de procédures pour la comparaison des spectres.

A noter que les nouvelles bandes spectrales – et les tolérances associées – proposées pour la vérification de l’échelle de nombre d’ondes reposent sur des données collectées dans le cadre d’une étude expérimentale, comportant 2 séries d’essais round-robin réalisés par des laboratoires différents, avec des instruments différents.