France – Agnès Buzyn : J’accuse !

Il est des petites phrases anodines qui marquent les esprits. Est-ce par naïveté ou par calcul que la Ministre de la Santé a tancé vertement les mutuelles ? Guillaume Erner, sur France Culture, jeudi matin, interroge Agnès Buzyn (16:58) sur la réforme du reste à charge 0 (RAC 0), promesse électorale d’Emmanuel Macron, et l’augmentation des cotisations des mutuelles, évoquant un « jeu à somme nulle » si tous les Français finalement payent cette mesure de gratuité au travers de l’inflation des prix des mutuelles.

La Ministre répond agacée : « Je vais être très franche : j’appelle ça un sabotage politique. Et je vais le dire aux mutuelles. Parce que nous avons négocié pendant 6 mois. Nous avions trouvé un accord. L’investissement qui leur était demandé pour mettre en œuvre cette réforme est modeste par rapport à leurs frais de gestion et à leur chiffre d’affaires.La grande partie de cette réforme est prise en charge par l’assurance maladie. (…) Il était convenu qu’il n’y ait pas d’augmentation de prix liée au reste à charge 0. » Interrogée sur les moyens de coercition dont elle disposait elle a botté en touche en concluant : « Il est hors de question aujourd’hui que les mutuelles profitent d’une réforme à laquelle elles ont participé, qui a été négociée, qui a été signée entre tous les partenaires, pour augmenter leurs prix. Je ne le tolérerai pas. »..