France – Avenant n° 11 à la convention pharmaceutique : la FSPF demande le déclenchement de la clause de revoyure alors que l’USPO et la CNAM annoncent une économie de l’officine stabilisée

Les chiffres portant sur décembre 2018 viennent d’être publiés par IQVIA (Pharmastat), permettant de dresser un bilan après 12 mois d’application de l’avenant n° 11 entré en vigueur le 1er janvier 2018. Avec une rémunération réglementée en baisse de plus de 25 millions d’euros en 2018, ces données confirment que les 70 millions d’euros promis par l’Assurance maladie lors de la signature de cet avenant ne sont pas au rendez-vous, constate la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France (FSPF). Le syndicat cite les premières analyses des experts comptables qui confirmeraient ce piètre résultat. …
A côté de l’introduction de nouveaux honoraires, les nouvelles missions confiées au pharmacien en termes de prévention et d’accès aux soins, bilans de médication, télémédecine, lui permettent d’exprimer toutes ses compétences pour accompagner les patients les plus fragiles, se félicite l’USPO. Et d’ajouter que de nombreux autres projets (chimiothérapie orale, intervention pharmaceutique, PDA, dispensation à domicile, dépistage du cancer colorectal, tests de dépistage rapide de l’angine, biosimilaires..) sont déjà sur la table des négociations. L’avenant pour l’accompagnement des patients en chimiothérapie orale sera effectif dès 2019.

 

Un an d’avenant n°11 – Bilan de la rémunération – FSPF 29/01/2019