France – La surprenante requête de Servier pour récupérer des indemnités versées aux victimes du Mediator

Servier veut partager la facture du scandale du Mediator avec l’État. Le laboratoire français a saisi la justice pour être remboursé à hauteur de 30% des indemnités qu’il a versées. Poursuivis pour homicides involontaires, Servier et l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) vont comparaître à partir du 23 septembre.

Le scandale du Mediator refait surface. Mercredi 11 septembre, les Laboratoires Servier ont annoncé avoir saisi le tribunal administratif de Paris. Le groupe pharmaceutique français entend récupérer 30% des sommes qu’il a déjà versées pour l’indemnisation des victimes du médicament. L’entreprise souhaite être remboursée par l’État.

Procès pénal du Mediator en septembre

Cette demande a été effectuée en mars, a rapporté le magazine Challenges. Elle est révélée peu de temps avant l’ouverture du procès pénal du Mediator, lundi 23 septembre. Poursuivi pour tromperie aggravée, escroquerie, blessures et homicides involontaires, le groupe pharmaceutique Servier est accusé d’avoir dissimulé les risques du Mediator pour ses consommateurs. L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) est également inculpée comme personne morale pour blessures et homicides involontaires…