France – L’Agence du médicament lance une alerte sur les implants contraceptifs

Une insertion trop profonde dans le bras peut provoquer une migration de l'implant jusqu'aux poumons. Une trentaine de cas ont été recensés en près de 20 ans.

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) lance une alerte sur les implants contraceptifs, a appris vendredi 6 décembre franceinfo auprès de l’ANSM. Plusieurs cas d’implants, qui avaient migré du bras jusqu’aux poumons de patientes, ont en effet été recensés. 

L’ANSM va envoyer une lettre aux professionnels de santé dans les prochaines semaines pour les « appeler à la vigilance sur le risque de lésions neuro-vasculaires (…) et de migration de l’implant contraceptif Nexplanon dans les vaisseaux sanguins et dans le thorax », indique un communiqué. Le courrier comprendra un mode d’emploi et des consignes très précises pour insérer ces implants…