France – L’Anses recommande de restreindre les substances persulfates dans les produits capillaires

L’Anses publie ses travaux d’expertise sur les substances persulfates d’ammonium, de potassium et de sodium utilisées notamment dans les produits de décoloration capillaire. L’Agence conclut que l’utilisation des persulfates présente des risques pour la santé des professionnels de la coiffure ainsi que les consommateurs. En effet, ces substances sensibilisantes provoquent des réactions allergiques au niveau respiratoire et cutané. Au regard des effets et des pathologies rapportées, l’Anses recommande de réduire au maximum les expositions des professionnels et du grand public aux produits contenant des persulfates.

Les persulfates d’ammonium, de potassium et de sodium sont des substances utilisées pour leurs propriétés oxydantes notamment dans des produits de décoloration capillaire. Classées comme sensibilisants respiratoires et cutanées dans le règlement européen CLP, elles représentent la 2ème cause des asthmes professionnels en lien avec les expositions aux produits chimiques, après les ammoniums quaternaires.

Les travaux d’expertise de l’Agence, menés dans le cadre de son mandat de mise en œuvre du règlement REACH, ont permis de déterminer les risques pour les professionnels et les consommateurs liés à ces substances sensibilisantes, et d’identifier les actions de gestion à mettre en œuvre.

 

Des risques pour la santé des professionnels de la coiffure et les consommateurs

Les travaux menés par l’Anses ont mis en évidence des risques pour la santé des professionnels de la coiffure et des consommateurs, lorsque ces substances sont utilisées en tant qu’ingrédients dans les produits capillaires…