France – Le rapport IGF/IGAS sur l’AME fait état d’une « atypie » suspecte de la consommation de soins chez les étrangers en situation irrégulière

Dans un rapport publié mardi 5 novembre 2019, les Inspections générales des finances (IGF) et des affaires sociales (Igas) sur l’Aide médicale d’Etat (AME) proposent un état des lieux permettant au gouvernement d’étayer sa décision de mieux contrôler l’accès gratuit aux soins des étrangers sans papiers. Elles se montrent sévères avec ce dispositif destiné à venir en aide aux plus démunis avant que leur santé ne se détériore trop et à éviter la propagation des épidémies. L’AME est d’abord décrit comme l’un des systèmes « les plus généreux de l’UE ». Fin 2018, il concernait 318 106 étrangers en situation irrégulière, dont la moitié vit en Île-de-France.

L’aide médicale d’Etat : diagnostic et propositions – Le rapport des corps d’inspection d’octobre 2019 – publié le 5 novembre 2019