France – On peut mettre fin au scandale des urgences à l’hôpital

En France, 641 établissements hospitaliers assurent les urgences, dont 491 publics, soit près de 80 % de l’offre. Sur les 22 millions de patients qui frappent à la porte des hôpitaux, 30 à 40 % n’ont rien à y faire, saturant les équipes de demandes qui peuvent attendre, alors que certains services saturés s’écroulent en proie à une désorganisation insupportable. Les personnels se font porter pâles. Il y a le feu ! Voilà pour le constat. Des mesures immédiates sont à prendre, quelles que soient les critiques des râleurs qui ne veulent rien changer : transfert massif d’actes des médecins vers les infirmiers sur le principe de la valorisation des acquis de l’expérience pour prescrire des bilans, poser des diagnostics ; infirmières praticiennes d’urgence (IPU) mobiles ; circuits spécifiques pour les personnes les plus âgées ; révision de la carte des urgences en ouvrant sans délai des unités dans les hôpitaux et cliniques privés ; utilisation des données informatisées pour prévoir les urgences et les lits d’aval nécessaires…

LE CERCLE Les Echos – 12 juin 2019