France -
Agnès Buzyn lance la mission de préfiguration du « Health Data Hub » un laboratoire d’exploitation des données de santé

À la suite de la remise du rapport Villani, le Président de la République a annoncé la création d’un « Health Data Hub » comme un des points forts de la stratégie intelligence artificielle française (IA). La Ministre des solidarités et de la santé lance officiellement une mission de préfiguration de ce laboratoire d’exploitation des données de santé.

Cette mission est pilotée par trois experts : Dominique Polton, présidente de l’Institut national des données en santé (INDS), Marc Cuggia, professeur d’informatique médicale et praticien hospitalier au CHU de Rennes et Gilles Wainrib, président fondateur de la start-up Owkin. Elle doit rendre ses conclusions fin septembre 2018.

L’analyse des données de santé et le développement de l’intelligence artificielle vont transformer en profondeur notre système de santé pour le plus grand bénéfice des patients. Ils permettront notamment de mieux évaluer l’efficacité thérapeutique, d’automatiser de nombreux processus dans les établissements de santé, de développer la médecine personnalisée et d’accompagner les professionnels de santé.

La France dispose d’un patrimoine exceptionnel de données de santé auquel les acteurs publics et privés ont accès depuis la loi du 26 janvier 2016 qui crée le Système national des données de santé (SNDS). Cette base de données médico-administrative est l’une des plus importantes d’Europe.

La première mission du « Hub » sera de favoriser la mise en œuvre de l’élargissement du SNDS aux données cliniques. Les données recueillis au cours des soins réalisées en France ont vocation à intégrer le système national de santé de manière totalement anonymisée et dans le respect des droits des individus garantis par le RGPD qui est entré en vigueur en mai et la législation française. La mission de préfiguration devra proposer des principes de mise en œuvre de cet élargissement ainsi qu’une feuille de route opérationnelle pour les trois années à venir.

En outre, le « Hub » permettra aux utilisateurs d’exploiter les données de santé de manière plus efficace. En effet, il rassemblera des plateformes d’hébergement, des outils d’exploitation et les compétences nécessaires à l’émergence d’usages innovants. En particulier, il a pour ambition de créer une synergie entre les initiatives prometteuses qui se développent actuellement de manière déconnectée. Le deuxième objectif de la mission consiste à concevoir cet écosystème en lien avec les utilisateurs.

Le groupe de travail, est composé de représentants d’instituts des trois grands instituts de recherche français, de membres de l’écosystème des start-up, de professionnels de santé, d’un représentant des industriels du médicament et des représentants des ministères des solidarités et de la santé, de la recherche et de l’enseignement supérieur, de l’Assurance maladie et du service du Premier ministre en charge de la transformation numérique de l’action publique. Stéphanie Combes, cheffe de la mission d’administration des données de santé à la DREES en est la rapporteuse.

Latest news

Study -
Higher Vitamin D Levels Tied to Lower Colorectal Cancer Risk

Higher circulating levels of 25 hydroxyvitamin D (25[OH]D) up to 100 nmol/L are associated with a significantly lower risk for colorectal cancer (CRC) in women and a nonsignificantly lower risk in men compared with concentrations that are considered deficient for bone health, an international collaborative meta-analysis suggests. "Previous studies have suggested that there might be a lower CRC risk with higher vitamin D levels in the blood, but studies have been inconsistent and generally smaller," lead author Marjorie McCullough, ScD, RD, a nutritional epidemiologist with the American Cancer...

France -
De nouvelles obligations concernant l’affichage des tarifs des médecins libéraux

Le 1 er juillet, de nouvelles règles concernant l'affichage des tarifs dans les cabinets médicaux entreront en vigueur. L’arrêté impose à tous les professionnels de santé d'afficher « de façon lisible et visible » sur un même support, toutes les informations tarifaires. Cet affichage devra se faire dans la salle d'attente ou dans le lieu d'encaissement. Le conventionnement et, le cas échéant, le secteur conventionnel d'appartenance devront désormais obligatoirement figurer sur les plaques professionnelles lors de toute nouvelle installation ou de toute modification de plaque, ainsi que sur...

France -
Agnès Buzyn veut fermer les "coffee shops" et entrouvre la porte au cannabis thérapeutique

Face à la floraison de boutiques proposant des produits à base de chanvre présentant une très faible teneur en THC, le ministre de la santé Agnès Buzyn a réagi au micro du Grand Jury RTL. Elle a expliqué : « ces coffee-shops se sont ouverts sur une zone grise du droit [qui] dit que le chanvre peut être utilisé à des fins industrielles quand il contient moins de 0,2% de THC. Il ne parle pas de produits en cigarette mais de la plante. Aujourd'hui toute vente de cannabis à usage récréatif lorsqu'il contient du THC, quelle que soit la dose, est normalement condamnable. Mais c'est vrai que la...

GET IN TOUCH

NEWSLETTER

Make sure you don't miss latest news, stay tuned!