France -
Aide médicale à la procréation : l’Académie de médecine se prononce pour l’autoconservation des ovocytes

Cette possibilité est aujourd’hui réservée aux femmes gravement malades ou en contrepartie d’un don.

A quelques jours de la publication d’un rapport très attendu du Comité consultatif national d’éthique sur l’accès à l’aide médicale à la procréation, l’Académie de médecine prend les devants. L’institution, composée de médecins, de pharmaciens ou encore de biologistes, et chargée de conseiller le gouvernement sur les questions de santé publique, se prononce dans un rapport rendu public, lundi 19 juin, en faveur de l’autoconservation des ovocytes. Cette position a été adoptée relativement largement, par 54 voix pour, 12 contre et 22 abstentions.

Le sujet est polémique. La pratique vise à faire prélever et à conserver grâce à la vitrification ses propres ovules, idéalement avant l’âge de 35 ans (à partir duquel leur qualité se dégrade) en vue d’une grossesse ultérieure. « Le principe d’autonomie des femmes devrait être respecté, sans paternalisme médical ni jugement moral, pour pallier les conséquences de l’infertilité liée à l’âge, pour les femmes qui à 35 ans n’ont toujours pas de partenaire stable, ou qui optent temporairement pour des choix de vie sans maternité immédiate », écrit le gynécologue Jacques Milliez, rapporteur du groupe de travail consacré au sujet, dans le texte adopté par l’Académie...

Latest news

France -
Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox , qui avait saisi en urgence la justice administrative pour enjoindre le ministère de la Santé à remettre à disposition des malades l'ancienne formule, dans les 48 heures. Dans sa décision, le Conseil d'État, saisi d'un pourvoi en cassation par le plaignant dont la demande a été rejetée fin septembre par le tribunal administratif de Paris, estime que la ministre de la Santé « n'a pas porté dans sa gestion des effets indésirables de la nouvelle formule du médicament...

France -
Prix des médicaments sans ordonnance : une hausse en trompe l’œil

Selon l’enquête de Familles rurales, le prix des médicaments en vente libre a augmenté de plus de 4 % en 2017. Une hausse démentie par les pharmaciens qui critiquent la méthodologie employée par l’association. Pastilles pour la gorge, comprimés pour les maux de ventre, traitement du bouton de fièvre… Le prix d’une dizaine de médicaments vendus sans ordonnance aurait grimpé de 4,3% en moyenne entre 2016 et 2017, selon le 7ème observatoire des médicaments de l’association Familles rurales. Cette enquête réalisée auprès de 40 pharmacies et 40 sites internet met également en évidence des écarts...

France -
Médicaments conseil : Buzyn veut une « qualité homogène » de dispensation

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a indiqué mardi 12 décembre à l’Assemblée nationale qu’une « réflexion sur les leviers à mettre en œuvre pour rendre plus homogène la qualité de la dispensation en officine » allait s’ouvrir, pour ce qui concerne les médicaments de prescription médicale obligatoire et facultative...

GET IN TOUCH

NEWSLETTER

Make sure you don't miss latest news, stay tuned!