China – Chine : refonte en vue du cadre réglementaire des cosmétiques

Le cadre actuel de la réglementation des cosmétiques en Chine est le Règlement sur la surveillance de l’hygiène des cosmétiques (CHSR), qui est mis en œuvre depuis 30 ans et auquel seules de légères améliorations ont été apportées depuis. Depuis 2013, la Chine a entrepris de modifier ce règlement général et l’a renommé Règlement sur la supervision et l’administration des cosmétiques (CSAR, de l’anglais Cosmetic Supervision and Administration Regulation).

Le 3 janvier 2020, le Conseil d’État chinois a finalement adopté le CSAR lors de sa réunion exécutive. La version finale du RAEP devrait être publiée par la National Medical Products Administration (NMPA) au cours des prochains mois.

Le cadre réglementaire obsolète de la Chine en matière de cosmétiques a été une pierre d’achoppement majeure entravant l’innovation et les progrès. La finalisation du CSAR est l’une des mesures essentielles qui permettra à la Chine d’aligner sa réglementation sur les pratiques actuelles de l’industrie et sur les marchés internationaux. Le nouveau CSAR devrait faciliter l’innovation dans ce secteur et une série de règles dans ce sens seront introduites par la suite. Il s’agit d’une nouvelle ère pour le secteur cosmétique chinois et l’entrée dans une période très excitante pour les parties prenantes internationales…