Europe – Allergies cutanées : restreindre les substances chimiques dans les textiles, cuirs, fourrures et peaux

Afin de mieux protéger les consommateurs des risques d’allergies cutanées, l’Anses et l’Agence Suédoise des produits chimiques (KemI) ont soumis conjointement une proposition de restriction des substances sensibilisantes dans le cadre de la réglementation européenne des produits chimiques REACH. Cette proposition vise à interdire ou limiter plus de mille substances allergisantes cutanées dans les articles textiles, cuirs, fourrures et peaux.

Face aux cas d’allergies cutanées liés notamment à des textiles d’habillement, l’Anses a mené en juin 2018 une expertise permettant d’identifier les substances chimiques présentes dans certains articles pouvant être à l’origine de ces cas. De son côté, le KemI a réalisé une analyse des options de gestion des risques (RMOA) au titre du règlement REACH concernant les substances sensibilisantes cutanées dans les textiles. Dans la continuité de ces travaux, l’Anses et le KemI ont élaboré conjointement une proposition de restriction des substances sensibilisantes à destination de l’ECHA (Agence européenne des produits chimiques) afin de mieux protéger les consommateurs des risques d’allergies cutanées…