Europe – Brexit : pas de pénurie de médicaments en vue pour la France

Alors que le scénario d'un Brexit dur semble de plus en plus probable, le secteur pharmaceutique, confiant, devrait bien résister en France. Et pour cause, autorités et laboratoires se préparent depuis des mois, entre tests de médicaments transférés hors du Royaume-Uni et stocks conséquents.

La fièvre monte en France et dans reste de l’Europe à mesure que la perspective d’un Brexit dur se rapproche . Y aura-t-il une pénurie de médicaments en France ? De l’avis général des acteurs du secteur pharmaceutique, il n’y a aucune crainte à avoir en France. GSK, Sanofi, AstraZeneca, tous se disent bien préparés en cas de Brexit sans accord. Laboratoires et autorités de régulation affirment avoir travaillé main dans la main pour éviter tout risque de pénurie.

La question est éminemment juridique. En effet, pour avoir le droit de commercialiser un médicament en Europe, la filiale qui détient l’autorisation de mise sur le marché (AMM) de ce médicament doit être domiciliée dans un pays de l’UE. Or, « à ce jour, toutes les AMM du Royaume-Uni ont été rapatriées dans l’UE », explique Philippe Lamoureux, directeur général du Leem, le syndicat des laboratoires pharmaceutiques français.