Europe – Covid-19 : l’hydroxychloroquine s’invite dans l’essai clinique européen Discovery

Annoncé le 11 mars dernier par la structure REACting, l’essai clinique européen Discovery évaluant l’efficacité de plusieurs lignes de traitement dans la prise en charge de la maladie Covid 19 et supporté par notre logiciel CleanWEB de gestion des essais cliniques, a commencé ce dimanche 22 mars, selon une annonce faite par le Pr Jérôme Salomon, directeur général de la Santé.

Contrairement à ce qui avait été annoncé à l’origine, l’hydroxychloroquine fera finalement partie des traitements évalués, à la suite des résultats préliminaires mais prometteurs communiqués par le Pr Didier Raoult, directeur de l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection, à Marseille.

Prévu pour porter sur 3 200 patients, cet essai clinique européen (France, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, Royaume uni, Allemagne et l’Espagne) inclura au moins 800 patients français atteints de formes sévères du COVID-19. Piloté par le Dr Florence Ader, du service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital de la Croix-Rousse au CHU de Lyon et chercheuse au Centre international de recherche en infectiologie CIRI, l’essai comprendra donc 5 bras de traitement : soins standards, soins standards + remdesivir, soins standards + lopinavir/ritonavir, soins standards + lopinavir/ritonavir + interféron bêta et enfin soins standards + hydroxychloroquine.

Un essai adaptatif

« La grande force de cet essai est son caractère  » adaptatif « , explique Florence Ader. Cela signifie que très rapidement les traitements expérimentaux inefficaces pourront être abandonnés et remplacés par d’autres molécules qui émergeront de la recherche. Nous pourrons donc réagir en temps réel, en cohérence avec les données scientifiques les plus récentes, afin de mettre en évidence le meilleur traitement pour nos malades »…