Europe – Des chiens dressés à détecter l’odeur du COVID

Avec plus de 200 millions de cellules olfactives, la truffe des chiens est d’une extraordinaire sensibilité aux odeurs. D’ailleurs, le flair canin n’a pas encore été égalé par un nez artificiel. Nos amis à quatre pattes pourraient-ils être des auxiliaires précieux pour identifier les individus atteints du Covid-19 ? Pourquoi pas : cette faculté est largement reconnue à la gente canine dans le domaine du cancer. Des chiens renifleurs de Covid, capables d’identifier de façon fiable la signature chimique de la maladie, pourraient bientôt prendre part aux campagnes de dépistage. Des expériences sont en cours avec des premiers résultats prometteurs.

Une première étude pilote en Allemagne

Dans de nombreuses maladies respiratoires, retrouver la signature chimique des composés de l’air expiré est une voie prometteuse pour établir des diagnostics précoces. Et cela semble aussi le cas pour le Covid-19 d’après les résultats d’une petite étude allemande contrôlée, randomisée et en double aveugle. Ils ont été publiés fin juillet dans le journal BMC Infectious Diseases[1].

Les investigateurs ont entraîné huit chiens militaires pendant une semaine à détecter des patients infectés à partir d’échantillons salivaires ou de sécrétions trachéobronchiques…