Europe – Que disent les règlements européens sur les DM face aux défis de l’IA ?

Si l'IA a prouvé son efficacité dans le médical, elle représente des défis épineux pour le législateur. C'est ce que nous explique ici Frédéric Barbot, en se focalisant sur les algorithmes d’apprentissage automatique au regard des règlements européens RDM (UE) 2017 /745 et RDIV (UE) 2017/746.

L’apprentissage automatique comprend l’apprentissage supervisé (données étiquetées), non supervisé (données brutes, non étiquetées), l’apprentissage par renforcement (pas de données prédéfinies) et l’apprentissage profond. Ces systèmes d’intelligence artificielle, qui représentent ce que l’on trouve en majorité en médecine, reposent sur des logiciels autonomes ou des logiciels intégrés dans des dispositifs médicaux.

Le secteur des logiciels embarquant de l’IA évolue très rapidement dans l’univers de la santé, avec plusieurs défis à relever…