France – Affaire Levothyrox : La Cour d’appel de Lyon reconnaît « une faute » de Merck

La Cour d’appel de Lyon a reconnu ce jeudi que Merck avait commis « une faute » au moment du changement de formule de son traitement Levothyrox​ et a condamné le laboratoire pharmaceutique à verser 1.000 euros à chacun des plaignants, a indiqué leur avocat.

La cour « a déclaré recevable l’appel des parties civiles et (…) a retenu que la société Merck avait commis une faute », a déclaré à la presse Me Christophe Leguevaques. Elle leur a en conséquence octroyé 1.000 euros par personne au titre du « préjudice moral ». Le directeur juridique de Merck, Florent Bensadoun, a jugé cette décision « totalement incompréhensible » et a annoncé que l’entreprise allait se pourvoir en cassation