France – Coronavirus & dispositifs médicaux : et demain ?

Au moment où la France commence à sortir doucement du confinement, c’est l’heure d’un premier bilan : une croissance négative de -8%, une dette publique en hausse de 115%, des industries et services encore totalement à l’arrêt, d’autres en reprise partielle d’activité et enfin, un certain nombre d’entreprises connaissant toujours un pic d’activité.

Dans le domaine de la santé, le secteur des dispositifs médicaux a été fortement impacté par le coronavirus ; la situation reste cependant extrêmement contrastée. Les dispositifs médicaux sont des produits de santé, utilisés par des professionnels de santé prescripteurs et des patients, couvrant un spectre particulièrement large : implants, équipement médicaux (IRM, Scanner), applications mobiles de santé, mais aussi masques, gants, sets de soins et de perfusion, respirateurs, systèmes de ventilation, moniteurs de surveillance, lits médicalisés… Les entreprises qui fabriquent ces produits ont été en première ligne dès le début de l’épidémie et se sont organisées afin de répondre à la demande sous de fortes contraintes : augmentation de la production, adaptation des chaines de production, gestion des approvisionnements et des matières premières sous tension, organisation du fret… la liste est longue…