France – Covid-19 : accès précoce accordé au Xevudy® en traitement curatif

Dans un contexte de très forte circulation du virus SARS-CoV-2, tous les outils disponibles pour lutter contre le virus et limiter les conséquences de l’épidémie sont importants : renfort des mesures barrières, vaccination, tests et traitements médicamenteux. Plusieurs traitements ont déjà été validés, notamment pour les personnes les plus à risque de développer une forme sévère de la Covid-19. Aujourd’hui, la HAS autorise l’accès précoce à un nouveau traitement curatif, le Xevudy® (sotrovimab) de GSK. Cet anticorps monoclonal est destiné aux adultes et adolescents de 12 ans et plus infectés et qui présentent un risque de forme sévère. La HAS souligne que ce traitement, à la différence des précédents, présente un mécanisme d’action qui permet d’espérer le maintien de son efficacité sur les variants, y compris le variant omicron.

En complément de la campagne de vaccination, et notamment la campagne de rappel, et du renforcement des gestes barrières et des mesures de distanciation sociale, la recherche française et internationale s’est mobilisée avec une rapidité inédite, et a permis le développement de médicaments, dont certains étaient déjà utilisés dans d’autres maladies, pour prévenir la Covid-19 ou protéger des patients infectés de formes sévères de la maladie. Il s’agit notamment de traitements antiviraux, antirétroviraux ou immunomodulateurs. La Haute Autorité de santé a déjà autorisé l’accès précoce à deux traitements, le Ronapreve® et Evusheld®. Aujourd’hui, elle autorise l’accès précoce au Xevudy® (sotrovimab) de GSK, qui a obtenu une autorisation de mise sur le marché de l’Agence européenne du médicament (EMA) le 17 décembre dernier. Cet anticorps monoclonal est indiqué pour les adultes et adolescents âgés de 12 ans et plus (et pesant plus de 40 kg) infectés par le SARS-CoV-2 qui ne nécessitent pas une supplémentation en oxygène et qui présentent un risque de faire une forme sévère de la maladie…