France – Covid-19 : la vaccination des adolescents présente des bénéfices individuels et collectifs

Alors qu’en France plus de 26 millions d’adultes ont reçu au moins une première dose de vaccin, et que l’un d’entre eux, Corminaty®, a obtenu une autorisation de mise sur le marché pour les adolescents âgés de 12 à 15 ans, la HAS rend un avis sur les conséquences de cette autorisation sur la stratégie vaccinale. Elle recommande de vacciner très rapidement les adolescents qui présentent une comorbidité ou dans l’entourage de personnes immunodéprimées, puis de vacciner les adolescents en bonne santé dès lors que la vaccination de la population adulte sera suffisamment avancée.

La campagne de vaccination s’accélère, et plus de 26 millions de personnes ont déjà reçu une dose vaccin contre la Covid-19. Après les premières phases de la campagne ciblées en priorité sur les personnes les plus à risque de faire une forme sévère de la maladie du fait de leur âge ou de leurs comorbidités, la vaccination est désormais accessible en population générale adulte. L’Agence européenne du médicament a par ailleurs validé le 28 mai une extension d’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour la population des 12-15 ans pour un premier vaccin, Comirnaty® de Pfizer-BioNTech. Dans ce contexte, la HAS a évalué la place de cette nouvelle possibilité dans la stratégie vaccinale…