France – HCQ : Le guerrier, le coriace, le zélé et les pieds nickelés

L’affaire hydroxychloroquine n’est pas terminée. Deux des plus grandes revues médicales, The Lancet et le New England Journal of Medicine (NEJM), ont retiré leurs publications concernant les études menées sur les traitements à l’hydroxychloroquine de la Covid-19. Leurs conclusions, en défaveur du remède miracle plébiscité par le Pr.Didier Raoult, avait été aveuglément et très rapidement suivies par l’OMS qui avait décidé de suspendre son essai clinique international baptisé Discovery et, en France, par l’ANSM, suspendant également 16 essais cliniques testant l’hydroxychloroquine. Le Ministre de la Santé, Olivier Veran,  suivant l’avis défavorable rendu par le Haut Conseil de santé publique, avait même supprimé les dérogations qui autorisaient l’utilisation de la molécule à l’hôpital. Quand la science commence à vouloir faire le buzz, l’arnaque est juteuse…