France – L’Agence du médicament retient un « rôle possible » du vaccin Pfizer dans les cas de myocardite

Alors que de rares cas d’inflammation cardiaque ont été recensés chez de jeunes hommes après avoir reçu le vaccin Pfizer contre le Covid-19, l’Agence du médicament (ANSM) affirme que cela pourrait être lié à la vaccination. La majorité des patients concernés sont « rétablis ou en cours de rétablissement ».

Le vaccin contre le Covid-19 de Pfizer et BioNTech (Comirnaty) a un « rôle possible » dans la survenue de rares cas d’inflammation cardiaque chez de jeunes adultes, a indiqué vendredi l’Agence du médicament (ANSM).

Le comité de suivi de l’ANSM « retient l’hypothèse d’un rôle possible du vaccin Comirnaty dans la survenue des myocardites », indique son point de surveillance hebdomadaire des effets indésirables des vaccins anti-Covid.

La semaine dernière, le même comité avait indiqué la « nécessité de poursuivre le suivi du signal potentiel »…