France – Le PLFSS pour 2021 ne purge pas la « clause de sauvegarde médicaments » de ses vices, bien au contraire

Face à l’ensemble de ses limites, force est de constater que la « clause de sauvegarde médicaments » se révèle un mécanisme toujours plus opaque, inéquitable et inadapté à une juste régulation. Ses contours répondent davantage à une logique d’opportunité qu’à une stratégie de régulation financière d’ensemble qui tiendrait compte des spécificités du marché des spécialités pharmaceutiques et des potentialités que ces dernières recèlent : enjeu de souveraineté, facteurs d’économies de long terme, innovation au service de la santé des patients, etc. Autant d’enjeux majeurs sacrifiés sur l’autel d’une vision purement budgétaire court-termiste incarnée dans la surenchère permanente de régulation…