France – Nanoparticules : Quel est le sens de la plainte de l’UFC-Que Choisir ?

L’UFC-Que Choisir a choisi de porter plainte contre neuf fabricants qu’elle accuse de dissimulation. Le motif du grief ? Des analyses montrant la présence de nanoparticules dans des produits alimentaires et cosmétiques, sans étiquetage adéquat. En parallèle, d’autres analyses conduites par la DGCCRF semblent indiquer la présence, sinon générale, du moins très courante de ces nanoparticules. Derrière une légitime demande de transparence, cette affaire ne révèle-t-elle pas surtout les failles des méthodes de d’analyses ?

L’UFC-Que Choisir a analysé 16 produits alimentaires et cosmétiques de consommation courante à la recherche de nanoparticules de dioxyde de titane, mais aussi de dioxyde de silicium ou d’oxydes de fer et de zinc (colorants). Résultat, selon l’association de défense des consommateurs, « 100% des produits analysés contiennent des nanoparticules  ». En revanche, seuls trois produits en font mention sur l’étiquette.

Name and shame

Appliquant la méthode du name and shame (qu’on pourrait traduire par « mise au pilori »), l’association a dévoilé les noms des produits concernés, parmi lesquels figurent les M&M’s Peanuts (Mars), le dentifrice Aquafresh triple protection+blancheur (GlaxoSmithKline), le déodorant Sanex Natur protect 48h (Colgate-Palmolive), ou encore le stick à lèvres nourrissant Avène Cold Cream (groupe Pierre Fabre). L’UFC-Que Choisir a également déposé plainte à Paris contre neuf fabricants [1], qu’elle accuse d’avoir sciemment dissimulé la présence de ces substances.

Le dioxyde de titane dans le collimateur

Les associations de consommateurs s’inquiètent depuis longtemps de la présence de ces nanoparticules dans les produits de consommation. La publication en janvier 2017 d’une étude affirmant que l’ingestion chronique (par voie orale) de dioxyde de titane (TiO2) favoriserait la croissance de lésions précancéreuses chez le rat a renforcé ces craintes. [2]

Identifié par l’industrie alimentaire sous le code E171, le Dioxyde de titane, est un additif utilisé pour blanchir et intensifier la brillance de confiseries ou de certaines pâtisseries. Il est également utilisé par l’industrie pharmaceutique et en cosmétique, notamment dans les dentifrices ou les crèmes solaires…