France – Nouvelle décision de police sanitaire à l’encontre du « Fonds Josefa » du Pr Fourtillan

Le 19 septembre 2019, l’ANSM a interdit un essai clinique conduit illégalement par le « Fonds Josefa » chez des patients atteints des maladies de Parkinson, d’Alzheimer et d’autres pathologies neurologiques. Par cette décision, il a été demandé au  « Fonds Josefa » de cesser immédiatement cet essai et d’informer sans délai chaque participant de cette interdiction.

Les personnes qui auraient participé à cette expérimentation ont été invitées à ne plus utiliser les produits testés (patchs cutanés de Valentonine et 6-méthoxy-harmalan).

En l’absence d’éléments de la part du « Fonds Josefa » confirmant l’information des patients sur l’interdiction de l’essai clinique et l’arrêt effectif de l’utilisation des patchs, l’ANSM enjoint aujourd’hui par une seconde décision de police sanitaire le « Fonds Josefa » de cesser immédiatement toute distribution, prescription, publicité et utilisation de ces patchs.

L’ANSM tient à rappeler aux patients concernés :

  • de ne plus utiliser ces patchs
  • de consulter rapidement votre médecin traitant pour l’informer de la situation, réaliser un bilan de santé et s’assurer que la prise en charge de votre maladie est adéquate
  • de conserver les patchs afin de permettre la réalisation éventuelle de futures analyses…