France – Pénurie de médicaments : un quart des Français concernés

25% des Français ont déjà été confrontés à une pénurie de médicaments, selon le sondage de France Assos Santé que nous révélons.

Il sentait bien que quelque chose « clochait ». Mais les chiffres sont au-delà de ce que Alain-Michel Ceretti craignait. Selon un sondage* que France Assos Santé, la fédération qu’il préside et qui regroupe 85 associations en santé, a commandé, un quart des Français ont déjà été confrontés à une pénurie d’un médicament (anticancéreux, antiallergiques, antiépileptique…) ou d’un vaccin (Pneumovax, pour les personnes en attente de greffe, BCG…)

« Cela a des conséquences directes sur leur santé », grince-t-il. 45 % des personnes impactées ont dû reporter, modifier, renoncer à leur traitement. Résultat : une augmentation des symptômes dans 14 % des cas, une hospitalisation dans 5 %.

Procédures insuffisantes

Mais d’où viennent ces ruptures ? A des travaux de rénovation d’une usine par-ci, à une délocalisation par-là. Mais pour France Assos Santé, « les industriels sont très largement responsables, du fait de leurs stratégies financières contestables ! » En clair, des labos réduisent leur stock pour limiter les pertes et vendent le reste au plus offrant…