France – SARS-CoV-2 : comprendre comment il se réplique… pour l’en empêcher !

À Marseille, Isabelle Imbert allie modèles biologiques et prédictions informatiques pour étudier les enzymes nécessaires à la réplication du SARS-CoV-2. À la clé du travail de cette enseignante-chercheuse spécialiste des coronavirus et de son équipe, de nouvelles connaissances qui permettront d’avancer dans la mise au point de traitements antiviraux efficaces contre le virus responsable du Covid-19.

Combiner des expériences in vitro à de la modélisation in silico des enzymes nécessaires au coronavirus pour se multiplier dans notre organisme (les enzymes de réplication) : tel est l’objectif d’Isabelle Imbert. Ce travail permettra non seulement de mieux connaître le cycle de vie du SRAS-CoV-2, mais aussi de proposer des outils pour découvrir de nouveaux traitements. Cette chercheuse du laboratoire de recherche CNRS Architecture et fonction des macromolécules biologiques*, à l’université Aix-Marseille, est une spécialiste des coronavirus. Elle les étudie depuis 2003, année de l’émergence du premier coronavirus hautement pathogène pour l’Homme, le SARS-CoV. Cette épidémie, qui avait également démarré en Chine, a touché plus de 8 000 personnes et fait 900 morts. Par la suite, la chercheuse a poursuivi ses travaux avec le MERS-CoV, second coronavirus hautement pathogène, qui a émergé au Moyen-Orient en 2012 et dont le taux de létalité avoisine les 35%…