France – Suspension des inclusions en France dans les essais clinique évaluant l’anakinra dans la prise en charge de la COVID-19

Les inclusions dans les essais cliniques évaluant l’anakinra (Kineret) dans le traitement de la COVID-19 sont suspendues, en raison d’une information de sécurité concernant l’essai clinique ANACONDA-COVID-19. Anakinra est un antagoniste de l’interleukine-1.

Cette information de sécurité ne remet pas en cause le rapport bénéfice/risque de l’anakinra lorsqu’il est utilisé dans une indication de son AMM  (par exemple la polyarthrite rhumatoïde) : les patients pris en charge pour l’une de ces pathologies peuvent donc poursuivre leur traitement. En cas d’apparition de symptômes évocateurs de la COVID-19, nous les invitons à consulter leur médecin.

La revue intermédiaire des données de l’essai clinique ANACONDA-COVID19 a montré une surmortalité précoce dans le groupe de patients traités par anakinra associé à des soins standards optimisés par rapport au groupe de patients traités par soins standards optimisés seuls. Un effet délétère de l’anakinra (Kineret®) ne peut être exclu dans la mesure où les informations disponibles à ce stade ne permettent pas d’expliquer cette différence entre les deux bras de traitement.

Dans ce contexte, le CHRU de Tours, promoteur de cet essai clinique, a suspendu les inclusions dans l’essai ANACONDA-COVID-19. Les inclusions sont également suspendues dans les autres essais cliniques menés avec l’anakinra et autorisés en France dans l’indication COVID-19. Ces essais cliniques étaient déjà arrêtés ou n’avaient pas encore débuté…