International – Exporter en Chine sans tests sur animaux ? La France dans les starting-blocks !

Les documents nécessaires pour exporter vers la Chine des cosmétiques sans être contraint de les faire tester sur animaux sont maintenant à la disposition des entreprises françaises.

Nouvelle réglementation chinoise

En effet, le nouveau cadre réglementaire adopté en Chine au mois de juin 2020 [1], prévoit pour la première fois la possibilité d’importer des cosmétiques dits « ordinaires » [2] sans avoir à les faire tester sur animaux avant leur mise sur le marché. Pour cela, une fois le nouveau texte officiellement en vigueur (courant 2021), les entreprises intéressées devront fournir aux autorités chinoises un certain nombre d’éléments, notamment, un certificat de conformité aux Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF), délivré par les autorités compétentes du pays d’origine, ainsi qu’une évaluation de la sécurité du produit.

Même si la date d’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation n’est pas encore précisément connue, il s’agit indiscutablement d’une avancée importante qui, selon la Fédération des entreprises de la beauté (FEBEA) « vient récompenser de nombreuses années d’efforts du secteur auprès des autorités chinoises pour les inciter à abandonner les tests, interdits en France, comme dans le reste de l’Union Européenne, depuis 2009 »…