France – Les défis de la conception de capteurs portables connectés

Le développement de dispositifs médicaux sous forme de capteurs portables connectés est une véritable gageure. Il s'agit en effet de concilier fiabilité de la mesure, acceptabilité, connectivité et autonomie. Des problématiques foncièrement antagonistes.

Éléments clés de la mise en place d’une médecine préventive, les capteurs portables pour la santé ont pour vocation de détecter de manière précoce les symptômes de pathologies et à assurer le suivi de patients hors de l’hôpital, par exemple à leur domicile.

Les avancées technologiques en matière d’intégration électronique et de communications sans fil ont déjà montré qu’il est possible de développer des systèmes portables miniatures connectés à des serveurs de données médicales, soit directement par une liaison 4G ou LoRa/Sigfox, soit par l’intermédiaire d’une passerelle BLE ou WiFi (téléphone, box internet, etc.).

Récemment, on a pu observer que l’essentiel de la conception des capteurs portables est désormais consacré à l’implémentation de ces technologies, ainsi qu’au développement des services d’information associés (logiciel embarqué, applications mobiles, plateformes web). L’état de l’art en matière de mesures physiologiques embarquées laisse notamment penser que le problème de la mesure elle-même est résolu, laissant ainsi la place aux défis de la connectivité et de la sécurité.

Néanmoins, les dispositifs médicaux commercialisés de type « capteurs portables connectés » sont encore très rares. En effet, les projets de recherche académique ont clairement montré que la partie mesure du capteur (transducteurs, interfaçage du capteur et traitement du signal) représente aujourd’hui encore un goulot d’étranglement pour la réalisation d’un dispositif médical viable dans le cadre d’une utilisation dans la vie de tous les jours…